Florence, son chicken rice et ses durians… à Singapour

27 09 2010

Papa (38 ans), Maman (35 ans), Grande sœur (5 ans et demi), petit frere (3 ans) et petit chien (5 ans, adopte ici).

1- Depuis combien de temps habitez-vous dans ce pays ? Pour combien de temps ?  Est-ce la premiere fois que vous vivez a l’etranger ?

Depuis pres de 2 ans… pour une duree indeterminee (5 ou 6 ans ?). Nous avons vecu a Londres (3 ans pour moi, 5 ans pour mon mari) et Tokyo (1 an)

2- Comment se passe la scolarisation ? Y-a-t-il des ecoles francaises ? Y avez-vous mis vos enfants ou au contraire avez-vous opte pour le systeme anglais ? Avez-vous acces a d’autres pedadogies ?

Nous avons mis nos enfants au Lycee Français, parce que nous sommes des expatries au long cours et que cette ecole est un lien important avec la France et sa culture. Le moyen le plus efficace pour eux d’apprendre la langue et la culture française. Si nous bougeons encore dans un nouveau pays, ca sera aussi un fil rouge. Il se trouve aussi que c’est une ecole internationale de qualite a moindre cout par rapport a ses concurrentes.

3- Vos enfants sont-ils bilingues ?

Pas encore, mais ils comprennent l’anglais et savent exprimer des besoins essentiels, voire jouer avec des copains anglophones.

4- Qu’est-ce qui vous fait vous sentir bien dans le pays ?

La securite, l’essor economique, le respect des regles et l’efficacite. Le climat aussi (bien que trop chaud et humide, je prefere ca au froid !)

5- Qu’est-ce que vous y trouvez que vous ne trouviez pas en France ?

La securite, l’essor economique, le respect des regles et l’efficacite.

6- Cote alimentation, qu’est-ce que vous adorez ? A l’inverse, y-a-t-il qq chose qui vous manque et que vous ne trouvez pas ?

Le chicken rice (un poulet bouilli avec son riz frit, un delice accessible a tous les palais). Les dumplings (ou Dim Sums), delicats et legers. Et (c’est de saison) les Mooncakes, des gateaux assez bourratifs a la pate de Lotus.

Ce qui manque vraiment ? du bon pain et des croissants a la hauteur des boulangeries parisiennes…

7- Y a-t-il des plats typiques « etranges » ?

Le Durian est un fruit tres apprecie des chinois, a l’odeur absolument degoutante. Le gout et la texture ne sont pas mieux… ca fait un peu comme un vieux camembert pourri depuis longtemps, mais sucre ! Il est dit qu’il faut essayer 6 fois avant de l’apprecier… ce que mon mari a fait, et maintenant il est fan, comme ma fille et mon chien. Je tolere la presence de Durian dans ma maison, mais il doit etre consomme tres vite, et uniquement sur la terrasse !

Mes narines ont été en contact avec pire : une sorte de tofu taiwanais qui empeste comme des toilettes publiques non entretenues. Je ne me suis meme pas risquee a gouter !

8- La vie est-elle chere ?

Logement et voiture, oui c’est cher. Compter 2000 euros par mois pour un 100m2 a proximite du Lycee Français (au nord du centre), 4000 euros minimum pour etre proche du centre ville. Pour la voiture, le gouvernement impose l’achat d’un certificate of entitlement dont le prix actuel est de 20 000 euros… autant donc a rajouter sur le prix de la voiture.

Par contre l’alimentaire, le cinema, les vetements (hors marques europeennes et americaines) sont deux fois moins chers. Les courses en taxi sont tres bon marche.

9- Cote conduite ?

Voir supra ! vu le cout d’un vehicule nous n’en possedons pas et nous deplacons en taxi et metro. Par contre nous avons parfois quelques sensations fortes en tant que passager. Les Singapouriens ont la conduite virile et pas tres polie…

10- Qu’est-ce qui vous agace le + dans les mentalites, les habitudes culturelles du pays ?

Le traitement des employees de maison, considerees comme des esclaves qui bossent de 5h a minuit et parfois (souvent ?) 7 jours sur 7.

L’attitude de bcp de femmes (mures) singapouriennes, seches, inquisitrices, toisantes.

Les taxis qui ne connaissent pas Singapour et a qui il faut tjs expliquer le chemin.

Une sorte d’ostracisme vecu par les etrangers qui « piquent le pain des singapouriens » (nous sommes 1 Million sur les qq 5 M d’habitants que comptent l’ile)… mais dans le meme temps ca les arrange bien d’avoir des expats « riches » qui font tourner le business et des ouvriers payes une misere pour construire leurs condos.

Les developpeurs de condos (residences privees) qui optimisent leur investissement en proposant des apparts aux dimensions de lilipputiens (tout en exagerant la surface annoncee !).

11- L’integration est-elle facile ? Y-a-t-il un communautarisme fort ou au contraire est-il facile de s’integrer et de rencontrer toutes sortes de nationalites ?

Plutôt oui, surtout dans sa propre communaute et parmi les expats « caucasiens » : il y a une economie de l’expat, et tout un reseau assez bien maille. On pourrait vivre sans parler une seule fois a un Singapourien (en dehors des transactions dans les magasins).

Avec la communeaute locale, la langue n’est pas une barriere, et on rencontre souvent des gens sympathiques. Apres, il y a une sorte de reserve asiatique qui rend l’approfondissement d’une relation moins evidente. Mais a partir du moment ou on a crée le contact…

Ceci etant dit, les expats sont pour la plupart contents de rester entre eux, et se rencontrent tres facilement au travail, dans leur condo, a l’ecole…

De mon cote, aucun souci particulier… je dois meme avouer avoir un certain mal a gerer toutes les relations que je me suis faites ici !

12- Connaissez-vous la langue du pays ? Avez-vous pris des cours ?

L’anglais sans probleme. Le mandarin n’est pas utile : tout est traduit. Mais pour mes enfants j’aimerais bien qu’ils l’apprennent…

13- Decrivez votre rue/cadre de vie, votre maison/appart si vous le souhaitez

Nous habitons un condo, une residence d’appartements avec piscine commune, courts de tennis, salle de sport. C’est super pratique. Il se trouve dans un quartier populaire et nous sommes donc entoures d’HDB, le logement du Singapourien moyen, esthetiquement peu engageant (mais une vraie reussite sociale). Notre appartement est un penthouse, c’est-à-dire un appartement au dernier etage, en dupleix. Nous sommes au 34e etage et nous avons donc une tres belle vue sur les HDB, et quand il fait beau, la Malaisie.

14- Est-il facile de partir en we ? Y’a-t-il beaucoup de choses a visiter aux alentours ?

Tres facile, des tonnes de destinations (culturelle, detente, nature…) sont a moins de 3h d’avion… voire 30 min de bateau. Par contre nous ne sommes pas beaucoup partis pour cause de finances restreintes (nous n’avons pas de package expat) et surtout parce que je trouve dommage d’emmener des enfants trop jeunes qui ne se souviendront de rien (en plus des marmots de cet age… c’est pas des vacances pour moi !!).

15- A quelle frequence « rentrez »-vous en France ?

En principe une fois par an, mais cette annee pas de retour…

16- Avez-vous prevu de revenir vivre en France un jour ? Qu-est-ce qui ne vous donne PAS envie de revenir habiter en France ?

C’est peu probable. Le travail de mon mari ne se trouve que sur les grandes places financieres… et Paris n’en est pas (plus) une ! De toutes facons, l’ambiance socio-politique de la France nous decourage

17- Face a quelle mentalite/habitude/defaut francais etes-vous + clement, avec le recul d’habiter a l’etranger ?

Je ne comprends pas cette question ! Ce qui est sur c’est qu’en voyant la reussite socio economique de Singapour (qui certes n’est pas une reelle democratie… mais je commence a en comprendre les raisons), on a mal pour la France…

18- Quel est le climat ?

Chaud et treeeeeeeeeeeeeeeees humide. Et pluvieux (bcp plus en Novembre, mois de mousson).

19- Avez-vous des «habitudes » ?

Le chicken rice du week end 😉 Lire le journal local tous les matins,

19- Y-a-t-il de la censure ?

Oui, je suis donc prudente, notamment dans mon blog.

20- Vous pouvez terminer sur une anecdote « depaysante » 😉

http://desperateexpat.canalblog.com/archives/2009/01/07/12000647.html

« De ma fenetre, je vois…. » :

L’autre tour de mon condo, des barres de HDB, la Central ExpressWay… le tout illumine (il est 23h)… pas de photo, ca ne donnerait rien !

Retrouvez Florence sur son blog de Singapour :

Et sa boutique en ligne :

***

Merci Florence !

Pour le durian, je confirme, dans certains pays il existe même des panneaux interdisant d’en emmener dans les chambres d’hôtel ou le métro… (Bangkok par ex) ! Quant à son odeur, je serais encore + sévère 🙂

La semaine prochaine, on file découvrir le Maroc avec Agnès !

Publicités

Actions

Information

2 responses

27 09 2010
thailsacien

Ah le durian !!
Un véritable délice, surtout consommé pendant la haute saison à partir de juin, période pendant laquelle les sveltes jeunes femmes amatrices de ce fruit gras et hypercalorique prennent quelques rondeurs. Les plus réputés en Thaïlande sont ceux de la région de Chantaburi/Trat et j’essaie de ne jamais manquer une occasion de goûter au « durian nouveau ».

Pour ceux qui n’ont pas la chance de l’apprécier à sa juste valeur (et saveur !), je recommande le camembert en boîte de conserve aseptisée et le vin en poudre 😉

2 10 2010
Florence

Il y a un amateur dans la salle ! 😉

Marie : Ca manque de belles photos, je vais t’envoyer cela pour editer le billet (je pensais que tu te servirais sur desperate expat).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :