Dorothée, ses légumes bio, ses « boulettes de nouveau-né » et sa vieille maison en pierre… près de Syracuse (Sicile)

29 11 2010

Nous sommes 4: Adriano (37 ans) papa et sicilien de souche de coeur et de corps!!!, Dorothée (35ans) maman et française du terroir, Thibault (9 ans) siculo-français surtout pour la couleur de peau et Clarence (7 ans) franco-sicilien mais il ne sait pas trop!

1- Depuis combien de temps habitez-vous dans ce pays ? Pour combien de temps ? (contrat d’Expatriation ou en duree indeterminee…) Est-ce la premiere fois que vous vivez a l’etranger ?

Je fais parti de la première génération d’étudiant erasmus qui ont ensuite préféré s’installer dans le pays d’accueil; en fait, je n’avais jamais envisagé de m’expatrier un jour et le fait d’avoir rencontré monsieur futur-papa-de-mes-enfants en Sicile a été une surprise autant pour moi que pour ma famille en France. Du coup le départ s’est fait sans vague, ni déménagement dramatique. Mais il est vrai que pour une première fois à l’étranger, à part des voyages ponctuels, je suis une expat depuis 10 ans maintenant…

2- Comment se passe la scolarisation ? Y-a-t-il des ecoles francaises ? Y avez-vous mis vos enfants ou au contraire avez-vous opte pour le systeme anglais (ou autre) ? Avez-vous acces a d’autres pedadogies ? (Montessori, Steiner…)

La scolarité des enfants est un sujet de grande discussion de notre famille. Vivant dans une petite ville de la cote sud de Sicile, au sud de Syracuse, nous n’avons pas de choix et les garçons vont à l’école élémentaire italienne.

Par contre j’ai inscrit les enfants au cours du Cned seulement pour le CP pour leur apprendre à écrire et à lire le français. On pourrait comparer notre école aux écoles de campagne en France, vu que les relations parents-élèves-maitres se poursuivent bien au-delà des horaires scolaires. Ils s’y trouvent bien et je suis surprise bien souvent du niveau d’études, je peux comparer avec mes neveux qui vivent en France.

De toute façon les diplomes scolaires sont équivalent dans toute l’Europe! Et nous sommes en Europe!

3- Vos enfants sont-ils bilingues ?

Les enfants sont bilingues et passent de longues vacances en France, ils reviennent tous les ans avec de nouvelles expressions histoire de rajeunir mon vocabulaire aussi.

Par contre, notre grand refuse de parler sicilien, la « nonna » grand-mère est donc obligée de lui parler en italien… Son petit frère passe du dialecte au français à l’italien sans problème.


5- Qu’est-ce que vous y trouvez que vous ne trouviez pas en France ?

Difficile comme question… Une multitude de choses parfois importantes, parfois anodines…

Principalement la qualité de vie: je vois mes amies en France qui sont toujours à la recherche du produit alimentaire bio, ici tout est bio du citron au pamplemousse, de la cour gette à l’aubergine, du pamplemousse à la pastèque! Les siciliens ne mourront jamais de faim. En plus tu trouves toujours un voisin qui, ayant un potager, t’offre volontier les surplus de sa production!!! Je réussis encore à faire pourrir mes citrons dans mes paniers tellement j’en ai!

Le climat doux l’hiver et très chaud l’été (45°C): notre maison est ancienne et de conséquence n’a pas de chauffage… Il y fait frais pendant 2-3 mois et puis c’est tout.

La facilité d’élever des enfants ici: nous sommes à la fois en Europe et à la fois très loin des pouvoirs centraux, tout arrive ici avec au moins 1 ans de retard: les modes, les crises…

L’hospitalité des siciliens, limite ça a un coté africain: si tu es perdu au milieu de nulle part, tu rencontreras toujours quelqu’un pour te dépanner, t’accompagner jusqu’à ta destination, chose qui surprend tous les touristes de passage.

On prend le temps de vivre, le farniente italien!… et mon mari bien sur!

6- Cote alimentation, qu’est-ce que vous adorez ? A l’inverse, y-a-t-il qq chose qui vous manque et que vous ne trouvez pas ?

La renommée de la cuisine italienne n’est plus à faire!

Vivant de surcroit en bord de mer, nous sommes envahis par le poisson frais. Je n’ai jamais compris pourquoi à Toulon, où vivent encore mes parents, on ne trouvait jamais rien chez le poissonier! Pourtant c’est la meme mer!

bref, en France tu avais besoin d’un copain pecheur, ici, non!

Je n’ai jamais autant mangé d’espadon et de thon frais de ma vie, en hiver évidemment! L’été tout est congelé car pas de saison!! Avis aux voyageurs!

Du coup, quand on rentre en France, les gens sont émerveillés de voir des enfants manger du poisson aussi facilement!

Par contre, il est vrai que je ne trouve pas grand chose pour épater les copains avec des recettes françaises ou autres d’ailleurs! En Sicile on mange sicilien, tu as limite des problèmes pour trouver des produits de l’Italie du nord.

Quand je suis arrivée, il y a 10 ans, il n’existait pas de centre commerciale et donc j’ai eu de grandes difficultés à comprendre et à dire le vocabulaire sicilien surtout chez le boucher!

Imaginez l’étal d’une boucherie comme il en existait pour nos grand-mères, il faut connaitre le nom du morceau puisque le boucher vous le coupe sous le nez…et je vous assure que déjà entre Paris et Marseille les noms des morceaux changent alors au fin fond de la Sicile…Arrrggghhh!!! On n’a pas mangé de viande pendant au moins 6 mois avant que je n’ose demander à ma belle-mère comment s’appelait le steack…

A part ça je ne trouve pas le fromage blanc, le beurre salé, de la crème fraiche convenable, il n’y a pas de choix de yaourt et surtout les fromages sont limités…très limités!!

On ne peut pas se faire un chinois, un japonais, un tex-mex, un coucscous ou autre le soir parce que ça n’existe pas, malgré tout les temps changent petit-à-petit: Mac Do et Auchan ont ouvert l’année dernière!!, les chinois malheureusement n’ouvrent que des magasins de fringues et pas des restaus.


7- Y a-t-il des plats typiques « etranges » ?

Ici pas de plats étranges mais j’ai fais un bond sur ma chaise quand j’ai lu pour la première fois sur un menu de restau : « boulette de nouveau-nés »!! Ce sont en fait de minuscules poissons que tu distingent à peine les uns des autres…Super bon!!

Les Amandes de Avola qui sont utilisées pour les dragées dans toute l’Europe et n’oublions pas les tomates-cerises de Pachino, sauce tomate n’en est que meilleur! Il y a une infini de produit AOC.


8- La vie est-elle chere ?

Non, la vie n’est pas chère… meme si en ce moment, les siciliens ont bien des problèmes a bouclé la fin du mois.


9- Cote conduite ?

AHAHAHAH!! La conduite? Qu’est-ce que c’est?

Ici c’est la loi du plus fort! On se demande bien comment ils font pour ne pas avoir plus de morts sur les routes…

L’Italie détiend un triste record! Du nord au sud!

10- Qu’est-ce qui vous agace le + dans les mentalites, les habitudes culturelles du pays ?

L’invasion de la famille, c’est très dur d’avoir un peu d’intimité…

Le poids de l’administration, c’est terrible!!! En plus tout papier produit est tamponné, timbré plusieurs fois avec d’énormes timbres fiscaux multicolores; donc ils ne comprennet pas et des fois n’acceptent pas (véridique!!) la valeur de documents venant d’autres pays s’ils ne sont pas timbré, tamponnés et colorés comme il faut! Pour pouvoir vendre ma voiture française en Italie, j’ai du fabriquer un faux-vrai papier parce qu’il n’acceptait pas le papier de la préfecture de sortie de territoire de là-dite voiture!! Au monde de l’absurde…

Le fait que tu ne sois  pas jugé sur ta valeur mais sur ta famille d’appartenance: on te demandera jamais quelles études ou métier tu fais, on te demanderas à quelle famille tu appartiens, qui sont tes parents, pour pouvoir te replacer dans le système sociale de la ville.

Du coup chaque souche  familiale est rebaptisée d’un surnom des fois droles, des fois insultants… en fonction de ce que tu es et représentes. C’est un peu complexe. Par exemple, en se mettant avec moi, monsieur a perdu son surnom d’origine, et on nous a attribué un nouveau surnom, Les français!!, que les gens utilisent pour nous différencier de ses frères, cousins et autres… Ce qui m’a choqué le plus est que meme les employés de la mairie les utilisent et devant moi en plus!

Les castes sociales sont particulièrement marquées et attention à ne pas les franchir… Il n’ y pas un grand intéret pour les autres et pour l’étranger en général, de toute façon l’italien se considère comme le top. On est très loin d’une société multiraciale.

L’omniprésence de la religion, l’Italie n’est pas un pays laique qu’on se le dise…


11- L’integration est-elle facile ? Y-a-t-il un communautarisme fort ou au contraire est-il facile de s’integrer et de rencontrer toutes sortes de nationalites ?

L’intégration n’est pas très facile mais je pense que c’est lié à la taille réduite de notre ville et à son manque d’ouverture sur l’extérieur, les siciliens sont des immigrés et non pas l’habitude d’acceuillir des étrangers chez eux. Mes enfants sont les seuls enfants « étrangers » de toute l’école!

12- Connaissez-vous la langue du pays ? Avez-vous pris des cours ?

J’ai pris des cours avec le programme erasmus. On ne me dit jamais que je suis française, plutot espagnole ou sudaméricaine.

13- Decrivez votre rue/cadre de vie

Nous vivons dans le centre ville, dans une vielle maison, sur la clef de voute en pierre au-dessus de la porte, on peut voir la date 1890 et les initiales de la personne qui la construite M.S., le tout gravé, s’il-vous-plait…

Pour les critères siciliens, notre maison est petite, ici pas moins de 200m2 sinon c’est un taudis!!! Pour les critères français, la maison est énorme 130m2, nous l’avons choisie parce qu’elle a un petit jardin où poussent des plantes grasses, un figuiers et tous les aromes pour la cuisine.

Ici pas d’immeuble ou presque pas, tout le monde a une maison individuelle et les rues sont un alignement de portes et de fenetres. Les maisons sont étroites et hautes et toutes avec une terrasse sur le toit.

On pourrait comparer à un gros village provençale.

La partie neuve de la ville a vu l’explosion des pavillons avec garage et jardin autour.

On utilise peu la voiture et la place centrale est au bout du Cours principale… de là on voit la mer!

Par contre on a complètement refait l’intérieur à la française et les siciliens sont toujours stupéfaits de l’espace récupéré en ayant enlevé tous les murs inutiles!! Le sicilien n’habite pas un loft, il l’utilise comme hangar pour son tracteur!


14- Est-il facile de partir en we ? Y’a-t-il beaucoup de choses a visiter aux alentours ?

Il existe plein de destinations pour le week-end et tout le monde en profite, touristes et siciliens. Chaque fete est une occasion pour partir en agritourisme. Chaque ville organise sa propre foire et on pourrait etre occupé tous les week-end…

L’hiver, on peut aussi skier sur les pistes de l’Etna qui est un des rares volcans en activité en Europe.

N’oublions pas, en plus, que la Sicile est au centre de la mer méditerranée et qu’elle a vu les grècques, la Vallée des temples agrgente, les romains, l’amphithéatre de Taormine, les normands, le chateau de Erice, les maures, le palais bysantins de Palerme, et pour finir les bourbons, quelques places fortes en forme d’hexagone (merci Vauban).

Bref l’histoire d’Europe en une seule ile! C’est difficile de tout voir.


15- A quelle frequence « rentrez »-vous en France ?

Tous les noels.

16- Avez-vous prevu de revenir vivre en France un jour ? Qu-est-ce qui ne vous donne PAS envie de revenir habiter en France ?

On a pas vraiment prévu de revenir vivre en france. Les distances ne sont pas insurmontables. J’aimerais surtout avoir un pied-à-terre en France pour ne pas toujours atterrir chez mes parents. Ma question est plus comment je ferais une fois que mes parents ne seront plus là?

La France reste le lieu de vacances pour toute la famille.

17- Face a quelle mentalite/habitude/defaut francais etes-vous + clement, avec le recul d’habiter a l’etranger ?

Aucune, je crois meme que meme que je suis de moins en moins tolérante envers les français qui ne se rendent pas compte de vivre dans un pays où l’administration fonctionne de manière égale du nord au sud… Sans discrimination,au moins, et sans sentiment (c’est vrai!) mais sur laquelle tu peux t’appuyer. J’ai vu des chomeurs en Italie attendre plus de 6 mois pour recevoir leur chomage parce que le bureau responsable, étant sans directeur général, tout le système s’était arreté!!?? Ou bien avoir un permis de construire qui met plus d’1 an à sortir eds bureaux de la mairie parce qu’il faut, en fait, « graisser » un peu le système…

Je suis donc de plus en plus écoeurée par l’assistanat dans lequel se prélasse le français, sans meme plus y penser ni y faire attention, limite se plaignant à grands renforts de cris du système…


18- Quel est le climat ?

La sicile jouit d’un climat très chaud l’été, avec des pointes à plus de 45°C et très supportable l’hiver, le thermomètre voisine assez rarement le 0°C et surtout dans le centre de l’ile. Mais attention, les orages sont violents et peuvent créer de vrais courants.

19- Avez-vous des «habitudes » ? (Pris des habitudes locales ? Ou au contraire garde des habitudes francaises ?)

Je dis toujours que en passant le seuil de notre porte on entre dans un espace intermédiaire franco-sicilien. Et c’est vrai.

On a gardé les habitudes françaises sur les horaires des repas du soir surtout pendant l’année scolaire et sur les heures de coucher des enfants… Les petits siciliens vont au lit quand ils s’endorment et très souvent ils dorment dans le lit de leurs parents!!! J’ai été très stricte pour les repas lorsqu’ils étaient bébés plus pour mon confort personnel qu’autre chose, d’ailleurs. Mais on voit souvent des mamans ou des grand-mères courir derrière de petits enfants l’assiette à la main et ce à n’importe quelle heure. Le grand principe du : « si tu manges tu grandis » est encore inscrit dans leurs genes.

Mais il est vrai que pour le reste on plus italien que français: on parle fort et meme à table, on crie beaucoup, on utilise la Vespa meme pour faire 50m et à 4 c’est plus marrant, on répond facilement aux parents(hum, hum, pour les enfants), la télè est permise jusqu’à la fin des films tous les samedis soirs = minuit et demie, on sort le soir tard en été surtout, en famille, pour se ballader sur la place centrale, coeur de la vie nocturne « fare piazza »… bref toutes les petites choses qui font que aux yeux de mes frères et soeurs restés en France, nous sommes un peu encombrants pour rester poli.

Sinon les habitudes locales sont très faciles à prendre, le climat aide à la lenteur… tout peut se faire le jour d’après.


20- Y-a-t-il de la censure ?

Il n’y a évidemment pas de censure meme si les films qui passent à la télé sont parfois bizarrement plus courts… N’oublions pas que le Pape vit en Italie!!

21- Vous pouvez terminer sur une anecdote « depaysante » 😉

Le sud de l’Italie, la Sicile, n’est pas encore un lieu d’émigration et j’ai d’énormes difficultés à rencontrer d’autres personnes étrangères comme moi, les siciliens partis travaillés à l’étranger sont considérés des étrangers quand ils reviennent pour leur retraite ou autre, donc on a tendance à me demander si je suis « une française de France ou de Sicile », et surtout on me demande si je parle le français!!!

de ma fenetre….mon jardin avec ses épices…


mais c’est ce que je vois de la fenetre de mon travail qui est nettement plus intéressant…



www.lido-il-solleone.blogspot.com mon boulot

www.creationsolle.canalblog.com mon chez-nous

***

Merci Dorothée !

Je pense que beaucoup de gens vont t’envier la vue de ton travail, aujourd’hui… 🙂

La semaine prochaine, on retrouve Aude, à la Réunion !

***

Vous aurez peut-être remarqué la disparition du témoignage de Philippe la semaine dernière, sur son île près de Madagascar. Les commentaires ayant vite dérapé et s’étant transformé en attaques directes et mails insultants (contre Philippe et sa famille), j’ai pris la décision de le retirer (à la demande de Philippe). Ce blog n’est pas ici pour les règlements de compte entre anciens « voisins », et Philippe n’a fait que donner SON point de vue. Car oui, une expérience (d’expatriation ou non) est toujours subjective. Qu’elle soit positive ou négative. La meilleure façon de vouloir donner un autre avis, c’est de témoigner soi-même. Ce blog reste ouvert à tous ceux qui souhaitent faire partager leur coin de paradis. Ou pas.

Publicités

Actions

Information

9 responses

29 11 2010
Nataloche

Vous avez bien fait de retirer cet article car ça devenait du grand n’importe quoi.
Cependant, j’ai eu la chance de le lire et je l’ai trouvé très intéressant car une expat n’est jamais super facile et celle de Philippe avait l’intérêt de montrer l’autre côté du miroir.
Bravo pour cette belle idée de blog. Je ne manque aucun des RV du lundi matin!
Bonne semaine.

29 11 2010
mariemic

merci !
et ce matin, il y avait de quoi lire 🙂

29 11 2010
Joëlle

Merci pour ce témoignage enrichissant sur la vie en Sicile.

Je trouve lamentable d’avoir du retirer le témoignage de Philippe. Je comprends que vous l’ayez fait mais je regrette que l’attitude de certains aient conduits à cette décision. Je ne sais pas ce qui s’y est dit, je viens ici le lundi, dès la parution d’un nouveau témoignage et j’avoue ne plus y revenir jusqu’au lundi suivant.

Chacun a le droit de dire ce qu’il pense et ce qu’il ressent dans la dignité et la politesse. Philippe tout comme les autres. Nous ne vivons pas dans un monde où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !!! S’il ne s’est pas plu à Mada, c’est son droit de le dire.

L’intéret de ce blog c’est d’avoir un témoignage d’une personne qui explique sa vie loin de France. Si c’est pour toujours lire que c’est le pays le plus merveilleux ou tout est formidable et sans problème… on va vite cesser d’y croire.

Moi aussi j’avais trouvé son témoignage un peu dur, mais jamais je ne me serais permise de l’insulter car je respecte ce qu’il a dit … il a vécu là bas et pas moi.

Bon courage Philippe dans votre nouvelle vie.

Et Bravo pour ce blog qui me fait attendre le lundi matin avec impatience….

29 11 2010
Tiphaine

oh ben dis donc c’est moche ca pour Philippe…et pas cool de la part des autres. Chaque vision des pays est forcement differente en fonction du vecu de chacun ….
J’ai adore Dorothee et sa sicile !!!

30 11 2010
Philippe

Merci pour vos mails qui nous font du bien vu ce que nous avons dû subir précédemment.
Bien évidemment si j’avais pensé que cela pouvait partir dans cette direction, je pense, avec du recul, que je ne l’aurais pas fait.

Nous nous sommes remis en question en partant dans une autre expérience, qui heureusement pour nous n’a rien à voir avec la précédente, sur tous les points.

Je pensais, à tort, pouvoir faire partager mon vécu, qui n’engage que moi, et ceci en rapport avec mon expérience.

Apparemment je n’en ai pas le droit. Dommage pour la liberté de penser et pour ce forum.

Merci pour tout à MARIE.

Philippe

30 11 2010
roxy

bonjour bonjour

moi aussi j’ai eu la chance de lire le témoignage de philippe et je viens écrire ici MERCI
Malheureusement il a eu des suites pas très cool et c’est bien dommage de rencontrer des gens se permettant de juger… d’autant plus si c’est des personnes expatriées ou des gens intéressés par ce forum… Parce que ça montre une ouverture restreinte malgré leur parcours, c’est dommage.
On n’a pas que des bons moments en expat’ d’ailleurs je viens d’en traverser un particulièrement éprouvant et je l’ai publié plus pour me le sortir de la tête qu’autre chose. On doit avoir la possibilité de s’exprimer comme philippe l’a fait même si comme joelle j’ai trouvé ça dur, je me dis que chacun a son ressenti et que finalement il a du avoir des jours pas faciles ni franchement drôles et que c’est donc encore plus sympa à lui de venir en discu pour montrer le côté obscur … qui apparait plus ou moins dans chaque expatriation! et oui il y a toujours des moments durs voire très durs! et on doit être libre d’en parler!!!

BRAVO encore pour ce site!

3 12 2010
la mere de

Bravo Philippe d’avoir réussi à dire tout ce vécu! Et au diable les mauvaises langues!
Et Marie, je ne suis plus à La Réunion mais à La Martinique!

19 07 2013
Alex

Pas eu l’occasion de lire les commentaires…. J’imagine la police politique en pleine hystérie …

C’est un blog d’expat, pour les touristes & bobos en mal de paradis perdus, Il y a le routard.com.

Philippe, bon courage .

27 04 2015
Fregapane

Bonjour,
Le témoignage sur la Sicile m’a beaucoup plu et intéressé car nous envisageons de nous expatrié. Mon mari est Sicilien de souche et nous y allons tous les ans, en dehors des vacances d’été. J’ai 2 enfants l’un en école supérieur et l’autre en humanité, ( nous sommes belge j’ignore l’équivalant en France). Es que quelqu’un pourrais me conseiller une région ou il est possible pour mes enfants de poursuivre leurs études nous venons D’Agrigente mais nous pensions nous installer dans la région de Syracuse ou Ragusa. Merci d’avance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :