Thierry, les bonbons à la patate, -45° au bord du lac, à Québec (Canada)

7 12 2011
1- Depuis combien de temps habitez-vous dans ce pays ? Pour combien de temps ? Est-ce la premiere fois que vous vivez a l’etranger ?
 Nous sommes arrivés au Canada, dans la ville de Québec, en septembre 2008, avec un visa de résident permanent. Cela fait donc un peu plus de 3 ans. Nous sommes repartis de zéro. Nous venons de demander la citoyenneté canadienne (la procédure prend un an et demi !). 

C’est la première fois que nous vivons à l’étranger mais nous avons pas mal voyagé avant, notamment en Asie du Sud-Est.   

4- Qu-est-ce qui vous fait vous sentir bien dans le pays ?
 Le climat (on adore l’hiver, surtout moi) ; la faible densité de population une fois sorti des grandes villes ; la sécurité et la quasi-absence de délinquance ; les horaires de travail, très agréables ; la proximité de la Nouvelle-Angleterre ; notre maison.
5- Qu’est-ce que vous y trouvez que vous ne trouviez pas en France ? (en positif, cote mentalite principalement)
 Plus d’opportunités de travail (même si rien n’est facile !) et le fait que les diplômes – souvent non reconnus d’ailleurs – ne soient pas systématiquement obligatoires pour postuler à tel ou tel emploi.
L’immobilier plus accessible, même si ça a bien augmenté ces dernières années.
Les formalités administratives qui se font toujours très vite, et les magasins tout le temps ouverts ; ça, c’est très appréciable.

6- Cote alimentation, qu’est-ce que vous adorez ? A l’inverse, y-a-t-il qq chose qui vous manque et que vous ne trouvez pas ?
 Que l’on adore… ouf, pas grand chose. Hormis le sirop d »érable que j’ai appris à adorer, il n’y a pas grand chose qui nous fait saliver ici…
Ah, si, il y a le crabe des neiges qui est excellent, et le homard, bien sûr. On aime bien la soupe aux pois également. Mais madame est un véritable chef et cuisine tous les jours comme pour un grand restaurant, alors je ne me plains pas ! On trouve presque tout ici, mais souvent c’est hors de prix (fromages, vins, (bonne) charcuterie, etc.). D’une manière générale, l’alimentation est chère. Mais régulièrement, on se fait envoyer des colis « survie », remplis de bons produits de notre Sud-Ouest natal (au moins pour moi). La nourriture ici est trop sucrée, trop salée, trop grasse, trop… trop.

7- Y a-t-il des plats typiques « etranges » ?
 Les bonbons aux patates et la poutine, une espèce d’assortiment de frites, de fromage qui fait « couic couic » et d’une étrange sauce brune… Très bof.

8- La vie est-elle chere ?
 Oui. Au moins autant qu’en France. La seule chose qui fait une différence, c’est l’immobilier. Et encore, comme je le disais plus tôt, ça a bien augmenté…
Mais il faut savoir que le Québec est la région la plus taxée en Amérique du Nord… et l’on se demande où passent ces taxes !

9- Cote conduite ?
 Les Québécois ne savent pas conduire… Et pour cause, pendant longtemps, ils n’avaient pas de cours de conduite ! Ce qui m’énerve le plus, c’est de les voir se coller aux fesses en permanence, et ce qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige… Il y en a pas mal qui ont été surpris par des coups de frein… si vous voyez ce que je veux dire ! Je pense qu’ils sont totalement inconscients (au premier sens du terme) des dangers de la route.

10- Qu’est-ce qui vous agace le + dans les mentalites, les habitudes culturelles du pays ?
 Ah ben ça, on est radicalement différents, Français et Québécois. La culture et les mentalités sont totalement différentes, et l’on ne se fera jamais à certaines choses (beaucoup).
Il y a les heures de repas (11 h 30 le « midi » et 17/18 h le « soir »), la culture du fric (encore et toujours), la surconsommation, la pollution et le gaspillage, et beaucoup d’autres choses… mais je vais m’arrêter là.

11- L’integration est-elle facile ? Y-a-t-il un communautarisme fort ou au contraire est-il facile de s’integrer et de rencontrer toutes sortes de nationalites ?
 L’intégration est moyennement facile, en partie pour les raisons évoquées plus haut. Ensuite, il faut savoir que les Français « jouissent » d’une réputation plutôt mitigée au Québec, donc… Chez certains Québécois, on n’est même pas loin du racisme… Le communautarisme, nous ne l’avons jamais cherché. Mais, par la force des choses, on fréquente essentiellement des Français. Des Québécois également, mais disons que ceux-ci se démarquent nettement du « Québécois moyen ». À Québec, il y a encore assez peu d’étrangers (hors Europe), mais c’est en train de changer. Mais l’Amérique du Nord est une terre de communautarisme, c’est indéniable. Ici, on ne s’assimile pas ; on s’intègre, plus ou moins.

12- Connaissez-vous la langue du pays ? Avez-vous pris des cours ?
 Le québécois (rires) ? Oui, un peu. Mais je préfère le français…

13- Decrivez votre rue/cadre de vie
Nous avons acheté une maison en juin dernier, en banlieue nord de Québec, au bord d’un lac et au milieu de la forêt… le rêve ! Hier encore, je me disais que nous avions énormément de chance de vivre dans ce secteur, loin de la ville ! Je ne m’en lasse pas.

14- Est-il facile de partir en we ? Y’a-t-il beaucoup de choses a visiter aux alentours ?
 Dès que nous avons 3 jours, nous partons… essentiellement dans le Maine (États-Unis) ou ailleurs en Nouvelle-Angleterre. La frontière est à 160 km d’ici et l’océan à 450 km, au plus près. En hiver, nous partons souvent faire des raquettes, du patin à glace ou du ski. Mais sinon, tous les « fameux » grands espaces sont soit privés, soit payants, soit inaccessibles… Ça, c’est un mythe qui s’effondre.

15- A quelle frequence « rentrez »-vous en France ?
 Nous ne sommes rentrés qu’une seule fois, en octobre dernier, soit 3 ans après notre arrivée. Idéalement, nous aimerions rentrer une fois par an ; mais cela coûte très cher et on manque de vacances…

16- Avez-vous prevu de revenir vivre en France un jour ? Qu-est-ce qui ne vous donne PAS envie de revenir habiter en France ?
Oui. Mais quand, nous n’en savons rien. Ce qui ne nous donne pas envie de rentrer en France ? Je préfère que cela reste privé.

18- Quel est le climat ?
 Ah ça, c’est mon rayon. Le climat est continental humide, c’est-à-dire modérément chaud et humide en été, et très froid et très neigeux en hiver. C’est très pluvieux et/ou neigeux tous les mois de l’année ; la sécheresse n’existe pas ici.
À Québec, il tombe en moyenne 310 cm de neige par hiver. L’enneigement permanent débute, en moyenne, fin novembre et s’étend jusqu’à mi-avril. Lors des plus belles vagues de froid, il peut faire jusqu’à -35 °C à Québec, et jusqu’à -45 °C en banlieue nord, plus loin du fleuve (là où l’on habite, par exemple). Mais disons que les températures entre -5 °C et -25 °C sont la « norme » en hiver ici.
L’été, la moyenne des maxima est de 24/25 °C et il ne fait jamais plus de 33/34 °C. Mais l’air est toujours humide. Certains jours, cela peut être difficilement supportable. Les intersaisons sont courtes, surtout le printemps.

19- Avez-vous des «habitudes » ? (Pris des habitudes locales ? Ou au contraire garde des habitudes francaises ?)
 Nous vivons à la française en habitant à l’étranger. La culture locale est trop différente et trop à l’opposé de la nôtre pour que nous l’adoptions. En fait, nous prenons le bon de chaque culture. Mais notre culture française est souvent beaucoup trop forte pour que nous lâchions du leste…

20- Vous pouvez terminer sur une anecdote « depaysante » ;)
On m’a déjà demandé si la France était en Europe, et si Paris était en France… Et je suis très sérieux.

« De ma fenetre, je vois…. » :
Photos prises hier 
La vue sur le lac, depuis notre maison.
La rue qui passe devant chez nous.
Pour d’autres nouvelles, ou pour le plaisir, passez voir mon blog : http://mal.blogs-de-voyage.fr/
Merci Thierry, pour cette vision un peu + mitigée sur ce pays 🙂
C’est intéressant d’avoir des points de vue différents (surtout sur le Québec, d’habitude c’est « tout génial » :)), et c’est bien l’objet premier de ce blog !
Je rappelle que l’intérêt de ce dernier est de présenter la vision personnelle de chacun, puisque, critique ou pas critique, tout est subjectif !
***
J’attends vos témoignages, n’hésitez pas à nous faire partager votre vie quotidienne, et la vue de votre fenêtre préférée !
C’est par ici : mariegervais2004@yahoo.fr
Publicités

Actions

Information

26 responses

7 12 2011
Agnèslamexicaine

je ne pourrais pas je crois, supporter ces températures! mais les photos sont chouettes! des bonbons aux patates??? (bon ici on a bien de sbonbons au chile…)

7 12 2011
maman

génial, mon Titi, vous êtes heureux, un grand bonheur pour moi;
Dommage que ce soit si loin
bisous

7 12 2011
papa

Papa: c’ est bien; dans 20 ans vous serez hyper intégrés, et vous apprécierez d’ avantages certaines « choses » du superbe pays qui vous a accueilli…. Bisous.

8 12 2011
LN & JB de Mtl

Merci à toi Thierry pour ce témoignage qui reflète à merveille un esprit appelé icitte de « maudits français » ! Heureusement, vous n’êtes pas tous maudits. Nous (belges) avons beaucoup d’amis français et autres expats à Montréal qui s’intègrent à merveille… S’intégrer, demande des efforts et ils sont souvent payants ! Le tout, c’est de le vouloir ! Bonne chance pour la suite de votre aventure 😉

8 12 2011
Ty

Le maudit Français vous salue…

9 12 2011
Joëlle

Ce n’est jamais facile de s’intégrer et ça demande souvent beaucoup d’efforts.
Je vous admire de supporter le climat, c’est la seule chose qui nous a semblé impossible avec cette destination.
Nous sommes allés au Québec en vacances (l’été) chez des québecois et nous n’avons pas ressenti d’animosité envers les « maudits français » mais au contraire un chaleureux accueil et des rencontres inoubliables… mais nous n’étions qu’en vacances ….

9 12 2011
Sandrine

super interview!! tu ne m’aurais pas dit que c’était toi qui avait répondu, je crois que je l’aurais deviné!!! (surtout avec la ? climat…)
soyez heureux
on vous souhaite tout le bonheur du monde
gros bisous de ta soeurette!

10 12 2011
Ty

Bonjour Joëlle,

Le climat, et spécialement l’hiver, je ne le supporte pas… je l’adore, je le vis. J’aime le grand froid et la neige plus que tout. Et ce n’est pas près de changer… Mais je suis un cas particulier.
Concernant vos impressions, oui, c’était des vacances… On est en général très bien reçu par les Québécois, quand on vient faire du tourisme ici. La vraie vie, c’est « légèrement » différent… Je me tue à le dire. Pas la peine d’en rajouter ; il faut le vivre pour s’en rendre compte, et pas avec des lunettes roses…
Au plaisir.

10 12 2011
Julien764

En effet Thierry je pense que pour juger il faut le vivre, après peut-être que vous en demandez beaucoup ? C’est je pense a nous de s’intégrer le mieux possible, c’est bien ce que l’on demande aux immigrés qui viennent en France mais beaucoup continue de nous vomir dessus quand même.

Je continue de te lire sur IC et ton blog :D.

10 12 2011
Julien764

Pour donner une réponse sur le climat, c’est clair qu’il est idyllique quand il ne te fait pas la tête en hiver :D. Je compte sur toi pour nous faire partager et vivre l’hiver Québécois très souvent sur ton blog et IC.

10 12 2011
Ty

Je ne méprise et ne demande rien à personne. Je vis juste ma vie comme je l’entends. Et personne ne me fera changer.
Il faut juste bien comprendre une chose : de tout temps, JAMAIS les immigrants de la 1ère génération ne se sont assimilés au(x) peuple(s) des pays dans lesquels ils se sont installés (à moins de se renier, comme le font certains Français ici, à merveille…). Ils s’intégraient, avec plus ou moins de succès. La nuance est très importante. Ce n’est que la 2e voire la 3e génération qui a commencé à s’assimiler, ces derniers ayant une culture « naturelle » plus proche de celle du pays que celle de leurs parents.
Est-ce que je demanderais (forcerais) à un Québécois d’aimer le cassoulet, de vénérer le rugby, de manger à 20 h, ou quoi que ce soit d’autre qui soit radicalement opposé à sa culture, après seulement un, deux ou trois ans de vie en France ? Certainement pas. Je lui demanderais simplement de ne pas faire de vagues, de vivre sa vie, et de s’intégrer tant bien que mal, sans pour autant renier ses origines et sa culture. Eh bien c’est pareil pour moi, au Québec. Et c’est ce que je fais.
@+

10 12 2011
Amandine

En même temps je pense que l’intégration doit aller dans les deux sens , pourquoi ce serait toujours à nous de faire des efforts pour se sentir accueilli.

Un Québécois ouvert et gentil fera cet effort et l’intégration sera géniale , et pour le reste comme dit l’expression  » un con reste un con  »

On reçoit cette différence de culture à la figure dès qu’on met le pied dehors et pourtant on dit rien , on fait notre vie car personne ne nous a forcé à venir ici , en même ce Québec a besoin de français pour faire des boulots qu’ils ne savent pas faire et surtout pour préserver la langue française !!

Venez vivre ici en gardant les pieds sur terre et vous constaterez qu’on est pas sur un nuage rose !!

Sinon j’aime beaucoup cet interview , très franche !! Et la question sur le climat : Mr Météo peut aller se coucher 😉

10 12 2011
Amandine

Excusez moi des fautes de français , il est tard !!
Je voulais dire aussi  » Et la question sur le climat est claire et précise : Mr Météo peut aller se coucher « 

10 12 2011
Julien764

Pour vous répondre a tous les deux je dirais qu’il est sur que l’on doit tous faire des effets, personnellement je trouve le hockey très sympathique et c’est le sport national au Canada (vive les Dragons de Rouen en passant !) l’intégration passe par beaucoup de choses à mon humble avis, peut-être que je le vivrais un jour également si je pars vivre dans la province.

10 12 2011
marie

Je savais que ce témoignage allait déclencher + de réactions 🙂 Mais c’est vraiment intéressant, parce qu’on peut aller au-delà des images parfaites !
Amandine, tu peux témoigner toi aussi si tu le souhaites : dis moi si ca t »intéresse et je t’envoie le questionnaire ! Ta vision sera encore différente…
Marie (la propriétaire de ce blog :))

10 12 2011
Amandine

Merci Marie :d
Mais je gardes cette proposition pour plus tard : ça fait que 6 mois que je suis expatriée , je n’ai pas assez de connaissances du terrain pour une telle interview

Dans quelques mois , ça ira mieux !
De plus il faut savoir que je vis dans la même ville que Thierry , que nos impressions sont à peu près les mêmes (sans oublier que ça fait 3 ans qu’ils sont installés et nous que 6 mois) donc l’interview sera très ressemblante !!

En tout cas , je découvre ton blog que je vais aller lire avec plaisir !!

10 12 2011
Thierry brune | Superprotonix

[…] Thierry, les bonbons à la patate, -45° au bord du lac, à Québec … […]

10 12 2011
Nancy

Je suis québécoise et je lis le blog de Thierry depuis 2 ans environ. Et je dis dire que je suis pratiquement d’accord avec tout ce qu’il dit. Il a une vision très réaliste du Québec et des Québécois. Excellente entrevue 🙂

11 12 2011
Alice In Québéquie

Thierry, tu sais bien que je suis d’accord avec (presque) tout.
Mais c’est vrai que dès qu’on critique un tout petit peu et de manière objective, on est traité de « maudits français » et sommés de « rentrer chez nous », (autant par des immigrés comme nous que par certain pur laines). Fichtre alors! Quand je vois comment c’est pas facile les démarches et comment ils avaient trop besoin de mon diplôme, c’est assez les boules en fait….
Très sympa le blog, je blogroll 🙂

11 12 2011
Nancy

Alice, vous avez raison d’émettre des critiques sur votre terre d’accueil : vous y vivez, on ne vous a pas fait de cadeaux, vous avez dû vous battre et vous payez des impôts comme tout le monde.

Il y a plein de choses qui ne vont pas nécessairement bien au Québec; pourquoi seriez-vous obligée de dire que tout va bien … ou de ne rien dire. Moi, un Français qui critique le Québec objectivement, je suis très ouverte. 🙂

11 12 2011
Alice In Québéquie

AHHHH merci Nancy, j’aimerais avoir rencontré plus de gens comme vous ici :). Mais ne vous en faites pas, ça ne m’empêche aucunement de critiquer aussi mon pays d’origine 🙂

12 12 2011
maelfait

Merci pour ça…. J’avais un moment été tenté de me rendre au Québec après avoir lu plusieurs commentaires ce sera définitivement non bien que celui ci sois très bien …Pour ma part j’ai beaucoup de mal avec le froid mais en plus la vie n’est pas si abordable et de plus j’aurais du mal à supporter ce « racisme » entre « cousins  » car j’ai beaucoup de mal à supporter ça en France bien que je sois « blanc et français de souche « je ressens ce racisme dans mon métier ….Beaucoup d’immigrés d’afrique du nord ne vous respectent pas ou plus et vous donne le sentiments d’etre un étranger dans votre propre pays…D’ou ma préférence pour l’Asie du sid est ou je vis une bonne parti de l’année ..En tous les cas un grand merci pour tout ces récits du monde entier…..

12 12 2011
martine

Je ne pense pas qu’il faille cataloguer les autres de racistes, s’ ils ne pensent pas, ne mangent pas, n’aiment pas etc, les meme choses que moi…Tout le monde est differents, pas la peine d’aller tres loin! Avant d’etre expatriee, j’avais deja beaucoup demenage en France, et rien que l’integration dans une autre ville est difficile! Alors a l’etranger… Heureusement qu’on a des differences et aussi certains points communs, quelquefois tres innattendus! J’aime decouvrir une nouvelle perception de la vie, et changer quelques uns de mes points de vue (pas tous!), bref, evoluer. En plus, avec du recul, je reviens a certaines valeurs que j’avais « negliges » Je ne dis pas que j’ai raison, mais que le monde change, la vie change et que nous aussi, on change!

6 04 2015
André

D’abord, bravo à marie pour ce blog très sympathique qui est malheureusement en repos et que je ne découvre que très tardivement.

J’ai pensé qu’il serait intéressant de partager ici mon point de vue de québécois de souche sur cette immigration française qui se fait souvent « péniblement » chez-moi.

Qui prend mari prend pays comme on disait anciennement alors il doit en être « un peu » ainsi aussi dans le cas de l’immigration et cela commence par découvrir les choses qui nous sont nouvelles en ayant un esprit ouvert de la même façon qu’un enfant sait le faire. C’est vraiment là que tout commence !

Il faut aussi comprendre que le peuple québecois a vécu très péniblement la conquête de 1760 et que, encore aujourd’hui, il subit ce que l’on appelle le « Quebec bashing » (ou dénigrement) de la part d’une certaine partie du canada anglais.

Les québécois sont très accueillants et très chaleureux envers tous les étrangers sans distinction et ils sont aussi très ouverts d’esprit à la critique « constructive » mais si on les traite de façon non respectueuse alors là, çà va changer du tout au tout et très rapidement.

On ne déteste pas les français qui sont gentil avec nous mais les râleurs qui nous méprisent alors là, oui, et ce sont ceux-là que l’on désigne par « maudits français ».

Malheureusement, la quantité de « maudits français » parmi les français n’est pas négligeable et cela a fait qu’avec les années, les français se sont construit une certaine réputation ici et maintenant, nous sommes devenus méfiants envers tout nouveau français qui débarque et ce, jusqu’à ce qu’il fasse ses preuves.

Je pense que cette réaction des québécois (qui n’a rien à voir avec le racisme) est tout à fait normale et se compare même avantageusement à celle des français en france vis à vis certaines nationalités d’immigrants que je ne nommerai pas.

Rire de notre français québécois en disant que ce n’est pas du français est du mépris envers nous et c’est oublier que bon nombre de dialectes équivalents ou même pire existent en france. Nous, nous sommes encerclés par 350 millions d’anglophones alors c’est un véritable exploit que notre langue française ait survécu.

Venir s’installer au québec et partir vers les USA à la moindre occasion plutôt que d’essayer de découvrir son pays d’accueil démontre un mauvais choix dès le départ et cette personne n’aura même pas le désir de s’intégrer.

Vivre à la française au québec est un choix personnel que tous les québécois vont respecter mais faut être capable de comprendre que cela va être très très dispendieux.

J’ai même lu ici un commentaire disant que les québécois doivent faire un effort pour s’adapter aux français et que l’on avait même besoin de leur savoir faire dans certains métiers que nous n’avons pas ici.

Voilà un bel exemple de mentalité colonialiste qui est très mal reçu ici par ce peuple d’anciens colonisés français et de surcroît, mal traité par son conquérant anglais.

6 04 2015
André

Correction d’une petite erreur dans le dernier paragraphe où il faut plutôt lire:
peuple d’anciens COLONS français

Et il faut comprendre que ce genre de peuple a toujours voulu s’émanciper du pays colonisateur comme ce fut le cas de notre voisin du sud pour n’en nommer qu’un seul.

Il est quand-même pas mal mon français écrit, ne trouvez-vous pas ?
Et à l’oral, l’accent québécois n’est pas pire que celui de Marseille et vachement mieux que le ch’ti et le breton alors, SVP, ne venez pas ici pour nous enseigner le français… D’accord ?

7 04 2015
André

Une dernière chose…

Il me semble avoir lu dans les commentaires que des français bien établis ici n’aiment pas non plus ces maudits français alors je confirme que cela est vrai et qu’il y en a même beaucoup.

Ces braves français qui sont nos bons amis ont tous conservés leur accent français, vivent à la française ou non (on s’en fout royalement) et ont adoptés notre attitude relaxe et égalitaire dans leurs rapports avec nous et c’est là la clef du succès.

J’ai aussi souvent entendu de la bouche de français qu’une des choses qu’ils aimaient beaucoup ici c’est la possibilité de dire exactement ce qu’ils pensent sans craindre d’être jugés ou que quelqu’un fasse des pressions pour qu’ils disent ce que pense la majorité et là encore, je confirme que cela est exactement notre mentalité. Ici, ce n’est pas nécessaire de mettre des gant blanc comme en france pour éviter de froisser la susceptibilité car les gens sont très peu susceptibles comparés aux français.

Ici, les gens sont estimés en fonction de la qualité de leurs rapports avec les gens et non pas en fonction du poste de travail qu’ils occupent comme plusieurs européens (français et suisses) me l’ont dit et là, je soupçonne que votre passé de monarchie (et d’aristocratie) y est pour quelque chose tandis qu’ici, le pays a été construit par le peuple.

Bon alors, c’était l’ABC d’une intégration réussie et je suis très heureux de constater que quelques commentaires en ont fait mention au moins en partie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :