Andrea, son hélicoptère, la forêt boréale, et le « double dipping »… à Fort McMurray (Canada)

23 01 2012

Andréa, 27 ans mécanicienne et pilote d’hélicoptère.

 

1- Depuis combien de temps habitez-vous dans ce pays ? Pour combien de temps ? (contrat d’Expatriation ou en duree indeterminee…) Est-ce la premiere fois que vous vivez a l’etranger ?

Je suis arrivée à Fort McMurray il y a 3 semaines. J’ai deja vécu au Canada pendant 1 an entre 2008 et 2009, en Colombie Britanique sur l’ile de Vancouver. J’ai un visa de résidant permanent (valable 5 ans et renouvelable à condition d’avoir passé au moins 2 ans sur le territoire) que j’ai mis 2 ans à obtenir avant le départ. Le processus d’immigration est assez ficelé ici!

Le Canada est ma seule et unique longue expérience étrangère.

 

4- Qu-est-ce qui vous fait vous sentir bien dans le pays ?

La mentalité Canadienne « à la cool ». Les gens sont très faciles d’abord, les barrières hiérarchiques peu marquées (par exemple il y a quelques jours j’ai passé un entretien et le soir je suis allée boire un verre avec des amis et… mon éventuel futur boss!). D’une manière générale les rapports humains sont simples et agréables.

Pour quelqu’un comme moi qui aime la nature et les animaux, le Canada c’est le top. Voir un ours traverser devant sa voiture quand on part bosser, un chevreuil grignoter vos parterres de fleurs, un raton laveur faire vos poubelles, des dizaines d’écureuils sauter d’arbre en arbre à votre passage quand vous vous baladez en foret…. C’est juste inimaginable en France!

 Visite quotidienne de la biche dans le jardin :

5- Qu’est-ce que vous y trouvez que vous ne trouviez pas en France ? (en positif, cote mentalite principalement)

Comme je l’ai dit au dessus les Canadiens sont très relax en toutes circonstances. Les gens vont facilement vous donner accès à leur maison, vous prêter leur voiture, etc… Ce genre de choses n’arrive pas en France, ou alors uniquement entre parents proches et amis de longue date. Cà facilite énormément l’insertion, on se sent vite chez soit ici. Il faudrait totalement associable pour ne pas réussir à se faire d’amis ici!!

 

6- Cote alimentation, qu’est-ce que vous adorez ? A l’inverse, y-a-t-il qq chose qui vous manque et que vous ne trouvez pas ?

Les Canadiens sont forts pour pas mal de choses…. mais pas pour la gastronomie!! A moins d’aimer la cuisine grasse et en grosse quantité!! J’ exagère un peu, bien manger ou pas ici est surtout une question de choix! J’aime beaucoup ce qu’ils appellent les « Yam Fries », des frites à la patate douce qui sont un peu sucrées et oranges. J’adore aussi le Cappucino du Starbucks, avec une mousse généreuse et onctueuse. En bonne Savoyarde, tout ce qui est fromage, saucisson et jambon de pays me manque. Ici le saucisson n’existe carrément pas, et le fromage n’a pas de goût. On trouve quelques fromages pas trop mal, mais hors de prix! (J’ai vu des buches de chèvre à 10 euros!). J’essaie donc de me faire envoyer du fromage à pâte dure par ma famille (mais chut! on n’a pas le droit normalement!).

 

7- Y a-t-il des plats typiques « etranges » ?

Il n’y a pas vraiment de plat typique. Comme chose bizarre j’ai déjà vu (et ne suis pas encore prête psychologiquement à y gouter!) des « float », des boules de glaces à la vanille dans du coca… Un genre de café viennois canadien en quelque sorte! C’est pas hyper atypique mais à part ça rien de bien exceptionnel.

8- La vie est-elle chère ?

A Fort McMurray oui, parce que c’est une ville qui vit de l’industrie pétrolière. Sinon je pense que dans l’Ouest le cout de la vie est similaire à ce qu’on avait en Haute Savoie. L’immobilier un peu moins cher par contre.

Photos des hélicoptères de notre compagnie par mon ami David Strubin : 

9- Cote conduite ?

Ils sont très cools, un peu trop parfois. Mais par contre du coup personne ne viendra se coller à votre pare choc en faisant des appels de phares et en klaxonnant, jamais. Ici le must c’est un truck, un gros pick up. Nos 4×4 Européens à coté font minuscules! Par exemple ici il y a des carrefours à 4 stop (je sais c’est bizarre). Le premier arrivé passe d’abord. Ca fonctionne très bien, les gens respectent l’ordre d’arrivée. En France un carrefour pareil ne pourrait JAMAIS fonctionner, tout le monde essaierai de gruger!! Quand j’avais passé mon permis Canadien, l’examinateur m’a tout de suite parlé de notre conduite à la Francaise! Ca commençait bien!

10- Qu’est-ce qui vous agace le + dans les mentalites, les habitudes culturelles du pays ?

Le fait de manger « sur le pouce ». J’aime beaucoup prendre le temps de me mettre à table, partager mon repas avec les autres. C’est un moment de rassemblement pour moi. Ici en général les gens mangent debout et chacun dans son coin, en faisant 36 autres trucs en même temps.

Quand je dis que je suis Française, on me prend pour une Québécoise! Parce qu’au lieu de dire « Canadiens Français » ils disent juste « Français ». Donc je dois toujours dire « je suis Française de France!! »

 

11- L’integration est-elle facile ? Y-a-t-il un communautarisme fort ou au contraire est-il facile de s’integrer et de rencontrer toutes sortes de nationalités ?

En raison de la facilité d’aborder des Canadiens, oui il est facile de s’intégrer. L’immigration au Canada est une chose importante, je dirai que ça fait partie intégrante du pays. Ici à l’ouest les gens aiment les Européens, donc ça facilite encore plus les contacts. Il est à mon avis bien plus facile à un Francais de s’intégrer ici qu’à un Canadien de s’intégrer en France!

 la riviere Athabasca qui traverse Fort McMurray

12- Connaissez-vous la langue du pays ? Avez-vous pris des cours ?

Ici à l’Ouest tout le monde parle anglais. J’ai appris l’anglais à l’école et pensait avoir un bon niveau jusqu’à ce que je débarque ici et réalise que l’anglais de nos livres d’école et l’anglais de tous les jours n’ont presque rien a voir. Mais une fois qu’on baigne dedans ça va assez vite. Ici personne ne va rire DE vous mais plutôt AVEC vous si vous ne vous exprimez pas correctement. Donc même si on est hésitant au départ, après on se lance facilement. J’essaie d’éliminer le Français un maximum, même quand je pense ou parle tout haut!

Le truc sympa c’est que même à l’ouest tout ce qui est administratif, officiel, etc… est fourni en anglais et en français. Ca facilite pas mal les démarches.

 

13- Decrivez votre rue/cadre de vie, votre maison/appart si vous le souhaitez, et s’il y a des particularités

Je loue une chambre, avec un coin salon et une cuisine dans le « basement » d’une maison, c’est le rez de chaussée (généralement tout le monde habite a l’étage). Dans cette ville comme les loyers et l’immobilier sont hors de prix, la plupart des gens font de la collocation ou si ils sont propriétaires ils aménagent leur « basement » pour pouvoir le louer. La maison se situe dans un quartier résidentiel très calme sur les hauteurs de Fort McMurray. Une particularité? Le « hot tub » (jacuzzi) sur la terrasse, je n’ai pas encore testé mais j’ai hâte de voir ce que çà donne quand il fait -20 dehors!!

jacuzzi sur la terrasse par -20°

14- Est-il facile de partir en we ? Y’a-t-il beaucoup de choses a visiter aux alentours ?

Oui les Canadiens font très facilement beaucoup de kilomètres (il y a quelques jours j’ai fait 800 kms aller retour avec des amis pour faire du shopping de Noel!). Il faut dire qu’avec l’immensité du pays il n’ont pas la même notion des distances! Ils aiment partir en camping et nombre d’entre eux possèdent un 4×4 aménagé. Les lignes intérieures en avion coutent assez cher bizarrement donc ce n’est pas leur moyen de déplacement favori.

Aux alentours de Fort McMurray pas grand chose à visiter à proprement dit, il y pas mal d’activités sportives intérieures et extérieures.

 

15- A quelle frequence « rentrez »-vous en France ?

Je viens d’arriver alors la question ne se pose pas encore vraiment mais je pense rentrer une fois par an pendant les fetes de fin d’année sauf si ma famille décide de venir les passer ici.

 

16- Avez-vous prevu de revenir vivre en France un jour ? Qu-est-ce qui ne vous donne PAS envie de revenir habiter en France ?

Je n’ai pas de plans à ce sujet pour le moment, à priori c’est parti pour quelques années au niveau professionnel. Contrairement à mon premier séjour ici, la France ne me manque pas (en tout cas pas pour le moment) et vu le mode de vie des gens ici il doit être très difficile après plusieurs années d’abandonner la nonchalance Canadienne pour retourner à la lourdeur Européenne. En tout cas aucun de mes amis Français qui sont venus immigrer ici ne souhaitent faire machine arrière! Je laisse donc les choses se faire naturellement.

 

18- Quel est le climat ?

En hiver il peut faire très froid quelques jours (-40°), mais globalement il fait aux alentours de -20. Ca fait peur comme ça, mais ce n’est pas SI froid à condition d’être bien couvert et avec les bons vêtements. Je porte un odlo à même la peau, une polaire et une veste softshell et tout se passe plutôt bien! Les bottes Sorel sont un must have! Le froid est très différent de ce que j’ai connu jusqu’à présent, il est sec et donc beaucoup plus supportable.

En été il fait entre 20 et 30 degrés, à peu près comme chez nous.

 

19- Avez-vous des «habitudes » ?

J’ai pris l’habitude de prendre mon cappucino au Starbucks tous les week end (je ne suis pas encore passée à la dose quotidienne!) J’ai du aussi me mettre à la bière (bon avec modération!), parce que vivre au Canada sans boire de bière c’est presque inconcevable!

 

19- Y-a-t-il de la censure ?

Dans certaines chansons, les mots du genre « fuck » sont soit bipés soit remplacés. Je n’ai jamais vu non plus de pub pour la lingerie dans la rue. Mais je vous rassure les Canadiens ne sont pas chastes pour autant!!

 

20- Vous pouvez terminer sur une anecdote « depaysante » 😉

Une fois lors d’un apéritif, je me sers un biscuit qu’on trempe dans une sauce. Au moment où je vais retremper mon biscuit, un des Canadiens me dit « NO DOUBLE DIPPING!!! ». Comme je viens d’arriver et ne connais pas encore très bien la langue, je lui demande de répéter. Je ne comprends pas. Un ami Européen présent me dit « Ca veut dire que tu ne peux pas tremper 2 fois ton biscuit dans la sauce ». En fait après explication j’apprend que les Canadiens sont très sensibles aux microbes, et que tremper 2 fois son biscuit c’est mettre ses microbes dans la sauce! Il faudra que j’essaie de leur faire essayer la fondue Savoyarde!!! Pas sure qu’ils adhèrent au concept!!

 

« De ma fenetre, je vois.… le quartier résidentiel

Ma résidence :

Le gros pick up des voisins, la résidence et la neige qui tombe :

« De ma fenetre au travail je vois… la foret boréale » :

 Si vous voulez suivre les aventures d’Andrea, c’est par ici :

clic!

Merci Andrea !! Ca me donne encore, pas du tout envie de partir vivre dans le Grand Nord… 😦

(moi aussi je veux voir des animaux partout !!)

***

La semaine prochaine ?

J’attends vos propositions de témoignage !! 

(un petit voyage au soleil, en tongs, nous ferait pas de mal :))

Si vous souhaitez participer, c’est par ici : mariegervais2004 AT yahoo.fr