Amandine, le beurre frit, le port d’arme et l’accent du Sud… à Greenville (Caroline du Sud)

5 03 2012

1-    Depuis combien de temps habitez-vous dans ce pays ? Pour combien de temps ? Est-ce la premiere fois que vous vivez a l’etranger ?

Je suis arrivée à Greenville, SC en août 2010. Je pourrais rester encore un an de plus mais j’ai décidé de  rentrer en France pour l’été 2012. C’était ma première expérience de vie à l’étranger.

2- Comment se passe la scolarisation ?

Je suis enseignante dans une école américaine qui a un programme d’immersion française. Les élèves passent 50% de la journée en anglais et 50%  en français à étudier les maths et les sciences.

Il y a très peu d’enfants d’expatriés qui vont plutôt à l’Ecole Francaise Bilingue de la ville.

Il y a également plusieurs écoles de type Montessori dans la ville.

4- Qu-est-ce qui vous fait vous sentir bien dans le pays ?

 J’aime la simplicité de la vie, le temps très agréable.

5- Qu’est-ce que vous y trouvez que vous ne trouviez pas en France ? (en positif, cote mentalite principalement)

Le côté très agréable, acceuillant des Américains. Le sourire des gens, leur gentillesse, leur hospitalité.

6- Cote alimentation, qu’est-ce que vous adorez ? A l’inverse, y-a-t-il qq chose qui vous manque et que vous ne trouvez pas ?

Je me suis mise à apprécier les vrais hamburgers que je peux trouver ici. Et puis j’adore aller chez Starbucks me prendre un latte régulièrement. Ce que j’adore aussi c’est de pouvoir trouver des fruits délicieux et gorgés de soleil à toute saison grâce à la Floride qui se trouve à quelques heures.

Ce qui me manque, ce sont les yaourts, le choix étant très restreint ici et le fromage que l’on peut trouver mais à un prix excessif.

7- Y a-t-il des plats typiques « etranges » ?

Les spécialités des foires : les beignets en tout genre : le beurre frit, le snickers frit, le coca frit…

8- La vie est-elle chere ?

Ici, la vie n’est pas chère comparée à d’autres villes américaines. La Caroline du Sud est un des états qui a les taxes les plus basses.

9- Cote conduite ?

Plutôt tranquille, sauf sur l’autoroute où ils n’ont aucune conscience des distances de sécurité. Les queues de poisson et doubler par la droite sont « autorisés ».

Les motards peuvent rouler sans casque.

10- Qu’est-ce qui vous agace le + dans les mentalites, les habitudes culturelles du pays ?

– L’omniprésence de la religion avec des églises tous les 10 mètres, la prière systématique avant chaque repas, le fait qu’il soit très difficile de s’intégrer à la population américaine si on ne fait pas partie d’une communauté religieuse.

– Les batailles contre l’avortement ou la peine de mort : on croise souvent des gens aux feux avec des pancartes contre tout ca, j’ai même vu une affiche 4×5 anti avortement.

 – L’hypocrisie ambiante : le sourire « colgate » pour ne surtout pas choquer ou heurter.

 – Le port des armes très (trop) courant ici.

11- L’integration est-elle facile ? Y-a-t-il un communautarisme fort ou au contraire est-il facile de s’integrer et de rencontrer toutes sortes de nationalites ?

L’intégration peut s’avérer plus difficile qu’il n’y parait. Les Américains du Sud sont très accueillants, mais le contact peut s’avérer superficiel. Comme je l’ai dit plus haut, si on n’appartient pas à une église, il est difficile d’avoir des relations sincères avec les gens.

12- Connaissez-vous la langue du pays ? Avez-vous pris des cours ?

 J’ai une licence d’anglais et je me débrouille même s’il a été difficile de s’habituer à l’accent du Sud,  très particulier ! La communauté hispanique est également très présente. La plupart des choses sont proposées dans les deux langues.

13- Decrivez votre rue/cadre de vie

Je vis dans une résidence où il y a piscine, salle de sport, activités pour les résidents et terrain de tennis. Mon appartement est bien plus grand que ce que je pourrais m’offrir en France. Il y a de l’espace ici !

Greenville est une ville américaine très boisée, ce qui la rend agréable. Le centre-ville a été rénové et contrairement à beaucoup de villes américaines, il est particulièrement plaisant de se balader sur Main Street où il y a beaucoup de restaurants avec terrasse, des petites boutiques, un grand parc. 

14- Est-il facile de partir en we ? Y’a-t-il beaucoup de choses a visiter aux alentours ?

Oui, c’est assez simple. L’aéroport de Greenville est plutôt bien desservi, Charlotte et son aéroport international est à 1h30 et Atlanta à 2h30.

La côte de la Caroline du Sud avec Charleston et Savannah sont à 3h30 environ (ce qui n’est rien ici !) Et les montagnes Apalaches à 1h. Très simple de se faire des petits weekends dépaysants pour pas cher.

Charleston avec ses anciennes maisons coloniales

Les swamps et les alligators

Les arbres couverts de mousse espagnole à Savannah

Coucher de soleil sur les marécages aux alentours de Savannah.

Et les montagnes Apalaches à 1h. Avec des couleurs magnifiques, surtout en automne.

Smoky Mountains dans les Apalaches.

15- A quelle frequence « rentrez »-vous en France ?

Je suis rentrée pour Noël les deux années.

16- Avez-vous prevu de revenir vivre en France un jour ? Qu-est-ce qui ne vous donne PAS envie de revenir habiter en France ?

Oui je dois rentrer en juillet prochain.

La vie plus compliquée, le temps.

18- Quel est le climat ?

C’est un climat subtropical humide. Très chaud mais très humide au printemps et en été. L’hiver ne dure pas longtemps.

20- Vous pouvez terminer sur une anecdote « depaysante »

La Saint Valentin est une fête que l’on fête pour de vrai ici. Les supermarchés, les centres commerciaux se mettent au rose et au rouge, il y a des cœurs partout. A l’école, j’ai été couverte de cadeaux et de chocolats par mes élèves car ici, ce n’est seulement la fête des amoureux mais l’occasion de dire à tous ceux qu’on les aime.

Voici tout ce que j’ai reçu pour la St Valentin.

« De ma fenetre, je vois…. » :

De mon grand balcon, je peux voir la piscine de ma résidence et au loin les Apalaches. Et bien sûr, le ciel bleu !

 ***

Merci Amandine ! 

La semaine prochaine, on retrouve Cécile et Patrick à Pasadena !