Elisabeth, ses pattes de poulets, ses singes et le menage… a Kuala Lumpur (Malaisie)

19 07 2010

Elisabeth 29 ans, libraire en France, oisive en Malaisie; Christophe, financier pour une boite allemande d’abord en France puis muté en Malaisie; Eugénie, princesse de 3 ans et Francis, Boxer de 7 ans.

1- Depuis combien de temps habitez-vous dans ce pays ?

Nous sommes en Malaisie depuis presque 2 ans, en septembre. C’est notre première expatriation mais l’homme de la maison voulait voir du pays depuis très longtemps.

2- Comment se passe la scolarisation ? Y-a-t-il des écoles francaises ? Y avez-vous mis vos enfants ou au contraire avez-vous opte pour le systeme anglais (ou autre) ? Avez-vous acces a d’autres pedadogies ?

La scolarisation est assez idéale: entre les écoles privées (musulmanes, catho, protestantes, chinoises, Montessori ou juste privées chics), les écoles internationales de tous pays (France, USA, Grande-Bretagne, Australie, Libye même), et les écoles publiques il y a le choix. En public les enfants apprennent le malais et l’anglais. En privé, ils peuvent apprendre le malais, le chinois, l’anglais et bien sûr le français au lycée français… Le tout est de savoir ce que l’on veut.

Eugénie est en Montessori après avoir testé l’école chinoise quelques temps. Chez les chinois par exemple, c’est compétition à fond dès leur 18 mois et nous avons changé pour une école plus adaptée d’après nous.

Elle n’ira pas à l’école française pour 2 raisons: 1° nous souhaitons qu’elle profite de cette expérience pour apprendre l’anglais, 2° c’est super cher!

3- Vos enfants sont-ils bilingues ?

Eugénie comprend l’anglais mais ne le parle pas avec nous. Elle le baragouine à l’école. Mais elle affiche un retard de langage dans les 2 langues.

4- Qu’est-ce qui vous fait vous sentir bien dans le pays ? Qu’est-ce que vous y trouvez que vous ne trouviez pas en France ?

Les gens super gentils et très souriants, surtout avec les enfants. Personne ne râle, pas d’éclat de voix.

5- Cote alimentation, qu’est-ce que vous adorez ? A l’inverse, y-a-t-il qq chose qui vous manque et que vous ne trouvez pas ?

La nourriture locale est très variée et très bonne: au choix: chinois, indiens, malais. A gouter: les satay: brochettes de poulet ou de boeuf marinées puis cuites au feu de bois. On peut aussi manger français, italien, espagnol, mexicain, américain etc etc.

On manque de pain, de fromage, de yaourts et surtout de saucisson. On arrive à trouver du bon vin mais le vin français reste très cher. La nourriture occidentale reste très british et la gelée ce n’est pas mon truc

6- Qu’est-ce qui vous agace le + dans les mentalités, les habitudes culturelles du pays ?

Les gens sont assez mous en général (j’ai commandé un jus d’orange dans un hotel et je l’ai eu 3 jours plus tard).

Les week end se passent dans les centres commerciaux gigantesques, climatisés à mort!

Ils veulent à tout prix s’occidentaliser. En ville tout est bétonné: les maisons n’ont pas de jardin, les jardins publics sont rares. Les femmes cherchent à se blanchir la peau, du coup je me fais pas mal «tripoter» dans la rue pour voir comment ça fait une peau blanche et parfois aussi comment ça sent, mais elles s’étonnent aussi que j’ai des poils sur les bras!

8- Y a-t-il des plats typiques « etranges » ?

Les pattes de poulet! Tout se mange dans le poulet y compris les orteils!

9- La vie est-elle chère ?

Absolument pas si on s’adapte au local. Par contre si on cherche des produits occidentaux la facture grimpe très vite. En local, un repas boissons comprises pour 2 c’est 2€, un occidental, c’est 100€.

10- Cote conduite ?

Galère au début! Ici on conduit à gauche, très lentement en général, super vite si on peut payer les flics. En règle général, il n’y a pas de règles: on ne respecte ni les feux, ni les stops, ni les cédez-le-passage et donc par principe il faut forcer pour passer. Les sens de circulation, sens interdits ou autres sont assez aléatoires, les contre-sens sont courants y compris sur l’autoroute de même que les marches arrière, on s’arrête n’importe où, trottoirs si il y en a, double voire triple file…mais on s’adapte très vite!

11- L’intégration est-elle facile ? Y-a-t-il un communautarisme fort ou au contraire est-il facile de s’intégrer et de rencontrer toutes sortes de nationalités ?

Ca dépend des communautés en fait. Les expats et les Chinois se mélangent facilement entre eux et avec les Malais «non traditionnels» aussi. Par contre pas beaucoup de mélange avec les Malais «très» musulmans ou avec les Indiens, essentiellement pour des raisons religieuses. Par exemple, nous n’avons jamais pu inviter d’amis musulmans chez nous car ils ne sont pas sûrs que la nourriture serait hallal. Il faudrait pour cela que j’ai 2 batteries de cuisine et 2 sets de couverts, pour être sur que les couverts, les assiettes, les verres, les ustensiles et autres casseroles n’aient jamais touché de porc ou d’alcool. Je pense même que je devrais avoir 2 frigo… Ca complique un peu les relations amicales.

12- Connaissez-vous la langue du pays ? Avez-vous pris des cours ?

On finit par apprendre quelques mots de malais, ne serait-ce que pour se nourrir ou pour suivre les panneaux directionnels, genre «entrée» et «sortie» d’un parking. C’est une langue très simple et nous avons pris quelques cours. Nous avons aussi pris des cours de chinois mais là par contre c’est très difficile. En fait, c’est l’anglais qui sert tout le temps et permet de rassembler tout le monde.

13- Decrivez votre rue/cadre de vie :

Au départ nous vivions dans un condo, grand immeuble de 17 étages avec 2 piscines, une zone de barbecue, 2 terrains de tennis et de squash et des salles de sport, mais nous avons dû démenager en maison quand nous avons fait venir notre chien. Les chiens sont très rares et assez peu tolérés. Nous avons donc une belle maison «occidentale», sur 3 étages 1/2 avec 3 chambres et 2 salles de bain. Le détail local, c’est une chambre pour la «maid» au rez de chaussée, qui a aussi sa salle d’eau mais que nous utilisons en bureau. Il n’y a pas d’eau chaude en général dans les maisons. Nous avons des chauffe-eau individuels dans les salles de bains mais pas dans la cuisine ni pour le lave linge. Notre maison est loué entièrement meublée Ikéa. C’était ça ou le style chinois, meuble noirs et peinture rouge ou la version vieille fille anglaise, pompons aux rideaux et canapés à grosses fleurs! Les goûts et les couleurs ne se discutent pas… Notre proprio est un suédois, ceci explique cela!

Nous habitons dans une banlieue dite d’ «expat» car nous sommes près d’un centre commercial «occidental», mais nos voisins sont chinois, malais ou indiens de la classe moyenne. Dans la rue les maisons se ressemblent toutes et sont accolées les unes au autres à l’anglaise, mais la jungle borde tout un coté, on se réveille donc avec les singes devant la fenêtre!

14- Est-il facile de partir en we ? Y’a-t-il beaucoup de choses a visiter aux alentours ?

Oh oui! Même si on élimine les week end au Cambodge, au Vietnam, en Indonésie, à Singapour ou en Thaïlande qui sont des pays à 3/4 h d’avion, il reste des plages super sympa à 2h de route de KL sur la côte ouest ou 4h coté est. Des petites îles idylliques sont malheureusement transformées en complexes touristiques sur tout le littoral. Dans les terres il y a Cameron Island et ses plantations de thé a visiter ou Getting Highland paradis du jeu, avec un casino et un parc d’attraction géant. Sans trop sortir de KL, il y a pleins de petites excursions à faire: les temples et mosquées, la jungle en treck alentours…

15- A quelle fréquence « retournez »-vous en France ?

Tous les ans pour l’instant. Je rentre plusieurs semaines avec Eugénie puisque je ne travaille pas, ça nous permet de faire le tour de la famille et de ramener pleins de choses à chaque voyage: livres mais surtout bouffe et alcool. Christophe rentre pour de courtes périodes, une semaine à Noel par exemple.

16- Avez-vous prevu de revenir vivre en France un jour ? Qu-est-ce qui ne vous donne PAS envie de revenir habiter en France ?

Oui, on pense rentrer un jour, mais seulement parce que nos parents sont agés. Mais ce sera sûrement pour repartir plus tard.

Le coté râleur et très strict de la France ne nous convient plus du tout. Les grèves, l’administration, on s’en passe très très bien!

17- Face a quelle mentalite/habitude/defaut francais etes-vous + clement, avec le recul d’habiter a l’etranger ?

Je cherche…

18- Quel est le climat ?

C’est la saison sèche de février à septembre, il fait facilement 40° jour et nuit mais le climat reste humide et il pleut quand même régulièrement. D’octobre à janvier, c’est la saison des pluies. Il peut pleuvoir 2 ou 3 jours de suite, des trombes d’eau, mais la température reste élevée, on ne descend jamais en dessous de 25°.

19- Avez-vous des «habitudes » ? (Pris des habitudes locales ? Ou au contraire garde des habitudes francaises ?)

Ici, presque personne ne cuisine et nous nous sommes bien adaptés. Du coup on sort manger ou on se fait livrer un soir sur deux voire plus et je ne cuisine presque plus. En plus ça revient moins cher que de cuisiner français.

Version française: nous n’avons pas de maid, je continue à entretenir la maison. Nous n’arrivons pas à avoir quelqu’un qui vit chez nous pour faire les travaux domestiques.

L’ile de Pangkor

20- Y-a-t-il de la censure ?

Beaucoup à la télévision sur les séries ou les émission étrangères. Certaines scènes sont coupées (un baiser, un sein, une fesse et c’est la censure) mais aussi quelques mots sont passés sous silence: les insultes, les paroles à tendance sexuelle (Katy Perry chante «I kiss a …») mais aussi des propos religieux ou juste la mention d’une religion. Une émission parlait de prévision de Nostradamus et faisait le rapprochement avec des religions tel les mayas, les chretiens et une autre religion mais nous n’avons pas su laquelle, probablement musulmane ou juive.

De ma fenetre, je vois…..  :

Coté face, mes voisins dans leur petites maisons semblables à la nôtre, la jungle et les singes coté pile.

***

Merci Elisabeth !

Vous pouvez aller decouvrir Kuala Lumpur + en details sur son blog :

Ca fait du bien de voir que je ne suis pas la seule expat vivant en « pays-nanny » a vivre en rebelle 🙂 Meme pour le menage des 180m2 et 3 sdb ! Elisabeth quand j’aurais fonde un club Facebook je te ferai signe 😉

La semaine prochaine, direction … Bombay !