Sandra…. sur son bateau, entre Grèce, Ecosse, Irlande et Islande !

10 01 2011

Ce que je vois des hublots de mon bateau :
La mer vous l’avez deviné .
Depuis maintenant 13 ans je vis avec Gael en bateau .
Le premier était un petit bateau en acier de dix mètres , nous
n’avions pas d’enfants et vivions en Polynésie , c’était vraiment une
chouette vie .
Le deuxième bateau , nous l’avons construit en même temps que les enfants .
Gael soudait , j’allaitais .
Nous sommes maintenant 4 à vivre sur Kaila qui nous emmène pour notre
nouvelle vie en famille .
Pour combien de temps ?
Le plus longtemps possible .
Nous sommes depuis trois ans en Grèce , et passons le dernier hiver
avant de partir vers l’ecosse et l’islande .

La scolarisation ?

Ca se fait à bord .
Je prends beaucoup de plaisir à apprendre à Titouan (8 ans )et Basile
(bientôt 7 )toutes sortes de choses .J’ai toujours plein d’idées qui
grouillent quand à l’apprentissage .
Décrire ce que je fais exactement est quasiment impossible car je fais
un peu de tout .
La base étant la lecture , l’écriture et les maths , nous passons la
plupart de l’école à travailler là dessus .
Je fais aussi tout mon possible pour trouver toutes sortes
d’expériences enrichissantes à leur proposer , je veux leur apprendre
à savoir manoeuvrer un bateau , réparer une roue de vélo , comprendre
le système solaire , savoir allumer un feu et faire un barbecue ,
cuisiner des bons petits plats ,parler anglais , communiquer avec ceux
qui nous entourent , danser , chanter , crier … bref vous avez
compris qu’on ne s’ennuie pas , mais pas du tout sur un bateau …
Je m’éclate avec mes deux ptits bonhomme , et cela grâce à Gaël qui
assure tout le reste .
Le reste c’est quoi ?
C’est commercialiser le bateau car nous travaillons avec , pour gagner
notre vie nous faisons du charter l’été et l’hiver , Gael travaille
comme artisan sur des voiliers .

Comment se passe la vie en Grèce ?

Les grècs sont en crise .
Je pense que tout le monde est au courant maintenant , pas la peine
d’en rajouter …
Ca va faire mal car ils ont pris l’habitude de consommer énormément
.Je crois qu’ils sont tous bien endettés .
Il y a beaucoup de voitures neuves , la mode est aux lunettes énormes
,  l’apparence est preuve de réussite par ici .
On ne se sent pas toujours sur la même vague …
Mais d’un autre côté , ils sont insouciants , ils ne sont pas stressés
, se garent comme ils veulent , n’importe comment , personne ne râle
pour ça .
Côté conduite c’est du n’importe quoi . Com , personne ne met la
ceinture , il y a bien des panneaux sur la route mais on ne sait pas
trop pour qui , ils roulent comme des tarés .
J’ai plusieurs fois pris le bus , j’aime bien être devant pour voir
…le conducteur qui fume et téléphone en même temps est un classique
.
Les grecs fument comme des pompiers .Le paquet est à deux euros .
Il n’est pas rare de voir quelqu’un arriver à la boulangerie par ex ,
une cigarette à la bouche .
Le plus drôle , c’est à l’hopital , les medecins fument aussi bien
dans les couloirs que dans leur salle .

La vie est un tout petit peu moins chère qu’en France .
Les fruits et légumes sont bons  .nous avons de bonnes tomates
jusqu’en novembre et mangeons des mandarines tout l’hiver par contre
on est assez déçus de ne pas trouver de la nourriture bio et des
produits de style tamari , nigari , charbon activé , graines à germer

L’huile d’olive est délicieuse , il n’y a pas beaucoup de marché ( ça
dépend des régions ), c’est bien dommage .
Mais quand tu entends un klaxon de voiture ou de camion ça peut être
un vendeur de légumes , de tapis , de poissons ou le ferrailleur qui
appelle  pour récuperer ce qu’il peut .j’aime bien ça .

Avons nous appris le grec ?
Pas du tout ! En arrivant en Grèce on ne pensait pas rester autant de temps .
Et puis quasiment tout le monde parle anglais , j’avoue ne pas être
très motivée pour cette langue qui ne se parle que dans cette partie
du monde …et puis j’apprends l’anglais et l’espagnol aux enfants Ca
suffa comme çi .

Integration ?Communautés ?
La Grèce est un très beau pays ,le climat superbe , il y a quelques
années les terrains n’étaient pas chers .
Du coup ou que tu ailles , il y a des communautés de British ,
d’allemands , de français aussi .
Là ou on est en ce moment ( en Argolide ) il y a une association qui
s’appelle Les Amis de la France . C’est dire …
On essaye toujours de s’integrer à la population lors de nos voyages ,
mais ici c’est pas facile , on n’a pas réussi à se faire beaucoup d’
amis grecs .c’était plus facile  avec les bateaux de passage ou
quelques étrangers vivant sur place .

Climat ?
Top .L’été dure longtemps , on s’est baignés jusqu’à la semaine dernière .
Le froid arrive en général pendant les fêtes de fin d’année .
Et le printemps mes amis , comment vous dire ?Il faut venir voir ,
c’est très très très très beau .Les coquelicots poussent sur les
plages !

Des habitudes locales ?
Manger vers 14 ou 15 h .
Se garer en triple ou quadruple file .( Etant restés longtemps en
Grèce nous avons ramenés une voiture pour le travail de Gael ) .

Ce qui m’énerve le plus ?
La pollution .
C’est plus que grâve !Les grecs jettent tout n’importe ou .
Si tu te promènes en voiture dans les virages tu peux voir des
fringues , des bouteilles plastiques , des sacs poubelle remplis mais
aussi du ciment . Le ciment c’est quand les gars ont fini leur journée
ils vident la betonnière au bord de la route .
Au café on te sert d’office une petite bouteille d’eau ( en plastique
) , les grecs ne boivent pas l’eau du robinet , il y a donc des
milliers ( milliards ?) de bouteilles achetées tous les jours …
Greenpeace ou es tu ???

A quelle fréquence rentrez vous en France ?
Depuis la mise à l’eau de Kaila , je passe l’été en France avec les
enfants pendant ce temps Gael navigue avec les clients .Les enfants
demandent d’aller à la neige en hiver mais on a pas le budget pour .Il
leur faudra attendre l’Islande .

Avez vous prévu de revenir vivre en France ?
Pas du tout .
Nous pensons  , dans un lointain avenir vivre dans une petite  maison
en Nouvelle Zélande , avoir un potager , vivre en autonomie et
vieillir heureux .

Ce qui me manque le plus ,  faire pousser des plantes pour les manger
, avoir des amis pas éphemères et passer des heures à la bibliothèque
ou à Emmaus !

L’anecdote dépaysante pour finir .

C’est une anecdote qui date de trois ans en arrière .
Nous étions en mer au large du portugal .
Un appel radio nous a fait dévié notre route car un homme était tombé
d’un cargo .
Il y avait beaucoup d’émotions à bord .
Il y avait trois cargos et nous petit voilier minuscule à encercler
une zone de recherches .
Le vent était vraiment fort , la mer grosse .Nous étions persuadés
qu’il était impossible de pouvoir retrouver l’homme à la mer .
Quand soudain , un cri venat de la radio disait : « We saw the man ,
we saw the man !! »
J ‘en ai encore les frissons .
C’est alors qu’un helico est arrivé ,( on se serait cru dans un film
), un homme a été helitreuillé pour attacher le gars trempé et
l’helico a disparu emportant avec lui une vie sauve .
Parfois la vie ne tient qu’à un fil ….il faut en profiter .

Fin .Sandra .

Ps : pour voir des photos c’est sur :www.kaila-sailing.com

Merci Sandra pour ce témoignage plutôt… hors du commun !